French English German Italian Spanish

Taille des caractères

ultreia

Entre Toulouse et Pibrac

 

 carte

 

Entre Toulouse et Pibrac le Chemin côtoie les moyens de transports les plus modernes sur les Terres où naissent les avions, que ce soit le Tramway, l’autoroute du « Fil d’Ariane » jusqu’au tout nouveau Parc d’Exposition, l’Aéroport de Toulouse, Airbus ou AEROSCOPIA et le Musée des Ailes Anciennes.

Ce n’est que quelques kilomètres plus loin que l’on arrive à la basilique de Pibrac qui honore notre Sainte locale.

Panneau du GR653

 

2 Le tramway

Le tramway à Toulouse

En service depuis 2010, la ligne T1 est venue compléter le réseau de transport en commun de Toulouse. Cette ligne relie Toulouse (Palais de justice) à Beauzelle (Aéroconstellation).

 

TOULOUSE ET L’AÉROSPACIALE

L’aventure de l’aviation commence à Toulouse lorsque en 1890 Clément ADER, originaire de Muret et ingénieur de génie, assure avoir fait décoller un engin motorisé plus lourd que l’air et baptisé Éole.

En 1912, Pierre-Georges LATÉCOÈRE installe à Toulouse une usine produisant des wagons. Au début de la première guerre mondiale, le gouvernement lui demande de fabriquer des avions et il crée La société industrielle d’aviation Latécoère qui continuera après la guerre. Dès 1920, Emile DEWOITINE conçoit les premiers avions de métal avec pare-brise. Les avions de guerre sont désormais inutiles et Pierre-Georges LATÉCOÈRE décide de mettre en place des liaisons Toulouse-Dakar et Toulouse-Casablanca destinées au transport du courrier. En 1927, il crée l’Aéropostale avec des pilotes comme Antoine de SAINT-EXUPÉRY, Didier DAURAT ou Jean MERMOZ qui réalisera la première traversée de l’Atlantique Sud. L’Aéropostale rejoindra en 1933 le consortium Air France.

Le musée AEROSCOPIA est construit en bordure de la ZAC Aéroconstellation, on peut y voir entre autres, des aéronefs du monde entier à côté du prototype du CONCORDE, des maquettes…, s’initier au pilotage avec des simulateurs de vol… et découvrir la passion des pionniers de l’aviation pour aller toujours plus Vite et toujours plus Haut.

 

3 Caravelle et Concorde

 

Dans les années 50, la Caravelle sort des chaînes d’assemblage toulousaines et relance l’industrie aéronautique. C’est un avion novateur par ses moteurs placés à l’arrière du fuselage et une passerelle qui permet de monter à bord sous la queue.

282 exemplaires ont été construits jusqu’en 1973. La dernière Caravelle a été repeinte aux couleurs de l’ancienne compagnie française Air Inter et est exposée au musée.

 

4 Airbus A 320

 

En 1968 et 1969, pour lutter contre l’hypercentralisation du pays, l’état délocalise deux grandes écoles d’ingénieurs à Toulouse : SupAéro et l’École nationale de l’aviation civile (Enac). La ville est toute désignée pour développer les activités aéronautique et spatiale.

C’est avec la création d’Airbus (1970) et les avions A300-B et surtout A320 en 1987 que Toulouse est devenue terre d’aviation avec plus de 8 000 A320 qui volent chaque jour…

Les éléments de l’Airbus A380 sont fabriqués et assemblés surtout en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, l’assemblage final est réalisé à Toulouse. Le premier vol a eu lieu en 2005 sur l’aéroport de Toulouse-Blagnac.  C’est actuellement le plus gros avion civil de transport de passagers. Il possède quatre turboréacteurs et un double pont. La fin de sa production est programmée pour 2021.

 

Dans les années 1970, la France et la Grande-Bretagne s’associent pour construire un avion de ligne supersonique : le Concorde. Il est équipé d’une aile delta et de turboréacteurs à postcombustion. L’avion volera de 1976 à 2003.

 

5 Concorde

6 Concorde
7 Airbus A400M Atlas

L’Airbus A400M Atlas est un avion de transport militaire polyvalent assemblé à Séville. Il est mis en service en 2013 mais il doit recevoir, jusqu’en 2021, des améliorations qui lui permettront de nouvelles performances opérationnelles.

Back to top

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour notamment réaliser des statistiques de visites